Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un blog où je vous fais partager mes chroniques littéraires, mes coups de coeur, j'essaie de mettre en lumière des romans, des livres qui semblent dans l'ombre. Je suis une amoureuse des mots assemblés, de ces personnages de romans que l'on croise, que l'on rencontre dans nos vies.Tous ces mots qui nous enveloppent sans cesse et que l'on n'ose pas dire, qu'on n' arrive pas à écrire, qu'on garde au fond de nous comme des larmes et qu'on retrouve dans les livres. Une page pour partager l'art littéraire, parce que l'art c'est ce qui nous fait respirer et qui nous sauve de tout.

02 Dec

Incident de personne d'Éric Pessan

Publié par Sansfin

Incident de personne d'Éric Pessan

Un train à l'arrêt et la mort d'un inconnu projette deux voyageurs dans une conversation de récits sombres. Ils sont deux personnages et pourtant il y a presque que lui qui parle, il est au bout de tout, il a besoin de déverser ses larmes, ses poids qu'il porte de sa vie et des autres. Elle comble le vide et porte ses peines et ses failles, c'est un épanchement du cœur. Elle l'a compris sans qui lui dise, elle a ressenti qu'elle aurait le rôle de celle qui écoute. Lui est enfermé dans une forme d'incomplétude. Il y a les fragments de vie d'autres gens qu'ils rencontrent lors de ces ateliers d'écriture qu'il anime, il y a ses pensées enfouie, pleine de pudeur. Deux personnages qui au fond cherchent à sauver les autres, à leur ouvrir la porte pour qu'ils trouvent leur place. Peut-être que lui, il ignore qu'on commence à être mort quand on ne désire plus quelqu'un et qu'on perd sa fierté. Peut-être qu'il faut explorer les ombres pour faire jaillir la lumière. Une écriture juste qui nous rappelle les anecdotes de nos périples.Dans ce roman sombre, Éric Pessan sonde à merveille la condition humaine et le néant dans une société qui cherche à retrouver une existence. Un roman intimiste où les mots ressemblent à ces images que chacun nous renvoie. On devrait savoir apprécier ces impatiences. Un coup de cœur à découvrir .

 

Extraits du roman :

 

" Je rentre après une fuite folle, j'ai voulu disparaître, j'aimais cette idée: l'absence brusque , la ramification des destins possibles. Seulement, j'ai échoué m'estomper. Je reviens.Si la fuite est un mystère excitant, le retour est un échec pathétique. Je rentre pour retrouver je ne sais quoi. Des liasses de dettes, des messages qui n'attendent plus de réponse, des miettes froides. Je rentre, la douille d'une balle dans ma poche, encombré par une histoire qui n'est pas la mienne. J'ai tellement fait écrire les autres au sujet de leurs propres histoires. Je ne suis pas parvenu à mettre la mienne en mots."

 

" Je ne souhaite pas m'épancher, j'ai trop souvent été contraint de subir des confidences, d'avoir ensuite à vivre avec les histoires d'autrui, d'avoir à me débrouiller seul avec ces bribes et fragments de rêves, de drames, j'ai été le dépositaire d'encombrantes douleurs et je ne veux pas déverser sur vous mes peines et mes bobos. Je sens que j'ai trop à dire, des mots en nombre suffisant pour remplir les heures de nuit , pour déborder au matin et contaminer le jour à venir. "

 

" Combien sommes- nous dans ce train ? Trois ou quatre cents. Combien de fantômes par personne , libérés par l'inaction et la proximité de la mort violente ? C'est ma question : combien chaque individu transporte -t il en lui de fantômes ? Quel est le poids de ces héritages irrecevables ? Cela ferait une belle image dans un film ou un roman : un suicide ouvrirait momentanément les portes verrouillées des mémoires et des milliers de fantômes se verraient libérés pour quelques heures. "

 

" Vous avez posé une question sur le suicide, une question si violente que je ne peux m'empêcher de m'interroger à mon tour : mourir, avez-vous déjà songé à mourir? Vous donner la mort volontairement. Vous allonger sur la voie et attendre sans bouger la venue du train, figer chaque muscle au moment où tremble le rail, au moment où le bruit devient assourdissant, fermer les yeux et dominer les instincts qui voudraient vous forcer à vous relever, à rouler sur le bas-côté, à préserver votre vie précieuse."

Commenter cet article

Archives

À propos

Un blog où je vous fais partager mes chroniques littéraires, mes coups de coeur, j'essaie de mettre en lumière des romans, des livres qui semblent dans l'ombre. Je suis une amoureuse des mots assemblés, de ces personnages de romans que l'on croise, que l'on rencontre dans nos vies.Tous ces mots qui nous enveloppent sans cesse et que l'on n'ose pas dire, qu'on n' arrive pas à écrire, qu'on garde au fond de nous comme des larmes et qu'on retrouve dans les livres. Une page pour partager l'art littéraire, parce que l'art c'est ce qui nous fait respirer et qui nous sauve de tout.